Culture de biomasse d’algues brevetée

Les végétaux, terrestres ou marins, accumulent des réserves d’énergie, sous forme d’huiles et de sucres, pour assurer leur survie dans toutes les situations. Par rapport à la sélection naturelle des espèces, l’application des biotechnologies aux micro-algues – et aussi aux bactéries – permet un saut qualitatif important : elle ouvre la voie à la production d’espèces mutantes qui sont capables de « sur-accumuler » un élément précis utile à l’homme. L’espèce sélectionnée devient alors une véritable « usine » qui produit ce que l’homme lui a commandé.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *